interview jp forton 350

Interview de Jean-Paul Forton

Partagez cette page
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
bande

Le 15 mai prochain, à l’occasion de son AG 2.0 (version 2021), notre District procèdera à l’élection de ses représentants.
Jean-Paul a rencontré l’un des deux candidats au poste de 2nd Vice-Gouverneur, Jean-Paul Forton, pour une interview.

Jean-Paul Forton : LC de Jambes.

 Né dans le Limbourg en février 1957, il est domicilié à Malonne depuis 1986. Epoux de Thérèse depuis 41 ans, ils sont les parents de trois garçons et grands-parents de 4 petits-enfants.

C’est en 1990 qu’il est devenu Lions, parrainé par deux amis aujourd’hui disparus, Jean-Claude Materne (des confitures du même nom…) et Jean-Marie Sevrin, deux des piliers du Lions club de Jambes qui partageaient aussi avec lui la passion du hockey sur gazon, sport que Jean-Paul pratique toujours… en catégorie « Gents » (pour Gentlemen).

Ton parcours ?
” J’ai bourlingué dans le club en m’impliquant beaucoup au niveau administratif et caritatif. J’ai eu une première présidence assez rapide puisque j’ai assumé cette fonction pour la première fois en 93/94, j’ai ensuite été conseiller du Président, avant de redevenir Président en 2004/2005), j’ai fait plusieurs années de secrétariat et j’ai terminé l’an dernier une troisième présidence non pas pour m’imposer mais parce qu’il n’y avait pas de candidat… “
Il a aussi été désigné président de la Zone 41 de 2006 à 2008.

Juriste de formation (il a fait partie de la première promo de licenciés en Droit de l’UCL après le déménagement de la faculté à Louvain-la Neuve) il a exercé en tant que juriste d’entreprise avant de se mettre à son compte comme conseiller en assurances et en placements. « Je serai retraité en juillet 2022 ce qui explique la raison pour laquelle je me présente à cette fonction de second Vice-Gouverneur, cela me permettra de disposer de tout mon temps et de toute mon énergie si je peux poursuivre jusqu’au gouvernorat. Cette candidature fait partie de la trame, de la suite logique de mon parcours.  J’aimerais pouvoir continuer à m’impliquer dans ce que je fais dans le District depuis de nombreuses années au niveau des actions Jeunesse pour le District et le Multidistrict, les Léo, les Jeunes ambassadeurs. J’ai aussi été jusqu’en juin de l’an dernier responsable du GST et depuis plus de vingt ans, je suis administrateur de l’ASBL Fonds Jacques Goor dont l’objectif est la collecte de fonds au profit de la recherche contre le cancer.  J’ai envie de poursuivre cette implication. J’ai été un des rouages de l’organisation pour les achats et la logistique  des produits réalisés en Chine et ailleurs dans le cadre des premières actions Covid l’an dernier sur les 4 provinces wallonnes. Une fois ces actions concrétisées, j’ai continué à faire partie de l’équipe ‘Et après’ qui réfléchit à ce qu’on appelle ‘l’Après Covid’. La question que nous nous posons, c’est est-ce que nous pouvons laisser les clubs vivre et suivre leur expérience à travers cette pandémie qui présente tant de difficultés dans la vie des clubs ou est-ce qu’on essaye, en fonction de certains thèmes de les revoir, de repositionner les clubs… C’est l’exercice auquel nous sommes attachés actuellement. On a développé 10 thèmes, 6 sont finalisés et les quatre derniers font l’objet de réunions complémentaires chaque lundi. L’objectif est d’aboutir à un plan avant l’AG 2.0. Jean-Pierre, notre Gouverneur, présentera ce rapport lors de l’AG 2.0.

Ce travail, cette implication qui est sans doute plus administrative pour le moment, j’aimerais le poursuivre et j’ai envie à un moment de pouvoir prendre en charge le leadership du District avec des équipes. J’ai une vision plus démocratique qu’autocratique, cela ne m’intéresse pas d’être le premier d’entre tous, ce qui m’intéresse c’est d’avoir une équipe autour et avec moi. Des gens sur lesquels je peux compter, auxquels je peux faire appel et qui peuvent maîtriser des choses mieux que moi pour pouvoir avancer de manière cohérente et conquérante ».

Tes priorités, ambitions, projets ?

Mon ambition première est de respecter les acquis et de me pencher sur des pistes qui répondront aux nouvelles attentes des personnes qui ne disposent pas des mêmes chances que les nôtres. Le social reste un fer de lance de notre devise et de notre engagement.

Quant à mes priorités ? Il y en a trois ! La première concerne la Jeunesse. J’aimerais mettre en place une action d’envergure en direction des jeunes du niveau écoles supérieures et universitaires. Je pense que ce pan de jeunes personnes est un peu laissé de côté. Ce serait bien d’avoir une action spécifique en leur direction ce qui leur permettrait d’ouvrir les yeux sur ce que nous sommes, sur ce que nous faisons et que nous pourrions faire ensemble.

La seconde concerne la Communication. Je pense que les actions, les réussites dans les clubs que l’on constate presque chaque semaine ne sont pas ou pas assez communiquées. On a besoin que le mot ” Lions ” passe à travers les médias, sur les réseaux sociaux et qu’il soit connu et reconnu comme porteur d’un message d’aide et de soutien aux personnes plus défavorisées. Il est important que cela soit su, il faut que les gens sachent réellement qui nous sommes. Cela se fait et se voit dans certaines grosses entreprises comme Viva for Life ou autres événements importants où on parle de nous mais c’est à mes yeux encore insuffisant, il faut faire plus et mieux !

La troisième priorité concerne … les moins jeunes. Dans les clubs, il y a les jeunes et … les moins jeunes et lors de mes réflexions de travail pour l’Après-Covid, j’ai toujours dit que j’avais l’impression que l’on avait oublié les Lions dans les clubs qui ont un certain âge. Des membres qui ne sont peut-être pas outillés comme d’autres le sont au niveau numérique… Il ne faut pas les oublier et j’aimerais réfléchir à l’organisation, non pas d’un « club de seniors » mais j’aimerais mener une réflexion dans le sens ou d’une manière ou d’une autre, on puisse les tenir au courant de ce qui se passe, par un coup de fil ou courrier et leur dire que avons pu compter sur eux, que nous voulons toujours compter sur eux et les tenir au courant de ce qui se passe aujourd’hui…

Pourquoi voter pour toi ?

Je pense que je suis résolument démocrate, je suis plus rassembleur que dictateur. J’ai besoin d’avoir autour de moi des gens qui vont m’influencer,  qui vont être corrects, ouverts, francs et jouer carte sur table et qui pourront me dire, si je prends à un moment donné la charge du District, “attention, là JP tu fais une petite erreur parce qu’il y a ceci ou cela qu’on aurait oublié… “. Dans ma vie professionnelle, quand je travaillais avec des sociétés et que je devais recruter, j’ai toujours cherché dans les CV des candidats en quoi, où et quand ils seraient meilleurs que moi. Je veux utiliser les qualités des Lions qui seront à mes côtés pour les mettre en avant. La mise en valeur des qualités de quelqu’un fait avancer le train et tous les wagons dans le même sens…

bande

Retrouvez la lettre de motivation sur le site de la Convention

Continuez votre visite

interview gouverneur 350
comptes
archives 350
aidons la croatie 350

Abonnez-vous et recevez les nouveautés du site par mail